Dis-moi Joséphine

L’ALBUM DIS-MOI JOSÉPHINE REND HOMMAGE À L’ ICÔNE DES ANNÉES CABARET

Disparue il y a 40 ans, Joséphine Baker fût l’une des premières stars internationales. Elle envoûta plusieurs générations par son talent et sa beauté; elle marqua l’histoire par ses combats pour les droits civils. Et bien avant Marilyn, Madonna ou Lady Gaga, Joséphine Baker imposait son image au monde entier en traversant les modes. Avec brio et conviction, JOE BOCAN — pas si loin de la grande Joséphine par sa théâtralité, son intensité, sa couleur! — lui rend hommage en recréant quatorze immortelles. Des chansons qui lui vont d’ailleurs comme un gant! Voici Dis-moi Joséphine.

Sous les ponts de Paris, La petite Tonkinoise, J’ai lu dans les étoiles, Ram pam pam et, bien entendu, J’ai deux amours, dont la version radio est interprétée ici en duo avec Dominique Fils-Aimé, participante de la dernière édition de La Voix, autant de succès de la grande dame que l’on retrouve sur le nouvel album Dis-moi Joséphine. Aussi, dans un touchant clin d’oeil, les deux femmes — JOE BOCAN en 2015 et Joséphine Baker en 1935 — se donnent la réplique dans la chanson-titre alors que 80 ans séparent les deux interprétations!

Ami de longue date de la chanteuse, Mario Pelchat, producteur et idéateur derrière le disque Dis-moi Joséphine, précisait récemment : « J’ai vu tellement de similitudes entre ces deux femmes. Je connaissais un peu la vie de la chanteuse Joséphine Baker. Elle était Noire et avait fui les États-Unis parce qu’elle ne pouvait plus supporter la ségrégation raciale. Lorsqu’elle est arrivée à Paris, ç’a été la révélation. On ne faisait pas de distinction entre les origines et c’est ce qui lui a permis de faire carrière là-bas. Elle a milité pour l’égalité des peuples et des genres, elle a épousé un homme de peau blanche. Joe a épousé un homme de peau noire. Ce sont deux femmes très engagées et très maternelles. Joséphine, qui ne pouvait avoir d’enfant, avait adopté 12 enfants de 12 nationalités différentes. »

Réalisé par Guy Tourville, avec la participation d’un quatuor à cordes sous la direction de Marco Tessier, l’album Dis-moi Joséphine est maintenant disponible, sur étiquette MP3 Disques.

JOE BOCAN et JOSÉPHINE BAKER, deux femmes avec en commun la passion de leur métier et leur envie d’envoûter et d’émouvoir… « J’ai beaucoup appris dans ce projet. Je manquais de confiance en moi. Ça m’a énormément aidée. Au début, j’ai été déstabilisée, mais j’aime sortir de mon confort. Il a ouvert un espace que je n’avais jamais exploré. C’est fou ce que ça m’a fait du bien! » conclut la chanteuse québécoise.
 
« La Baker », comme n’ont pas tardé à la surnommer les journalistes après ses débuts fracassants à Paris en 1925, fut la première star noire internationalement connue. Elle a séduit le public du monde entier par ses talents de danseuse, chanteuse et actrice tout au long de ses
50 ans de vie publique. Mais elle fût aussi beaucoup plus. Championne de la défense des droits civiques aux É-U, bien avant que ce combat ne devienne d’actualité, elle adopta 12 enfants de nationalités et de religions différentes — sa tribu Arc-en-Ciel — pour prouver que la paix et la
fraternité entre les peuples ne sont pas une simple utopie. Ses actes de bravoure pendant la Seconde Guerre mondiale, son grade de sous-lieutenant dans la Résistance française, lui ont valu bon nombre de décorations et l’ont fait entrer dans la légende. Elle mourut il y a exactement
40 ans lors d’un ultime triomphe sur une scène parisienne et reste encore aujourd’hui une figure emblématique du 20e siècle.

Commentaires.

Aucun commentaire n'a été posté pour cette page. Soyez le premier à le faire !

Laisser une réponse.

* Votre adresse courriel ne sera pas publié.
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>